A travers la réflexion verre brisé

Home

Home

ibm-mainframe-cobol-z15-8_edited.jpg

Formation,
       ... ingénierie

Mainframe

IBM z15 - 2019 - 190 coeurs 40 TB Ram
30'000 transactions par seconde

Tous les deux ans, IBM livre un nouveau modèle de Mainframe.

 

Un peu plus puissant, plus fiable, mieux sécurisé, pouvant supporter à la fois les applications historiques et les technologies actuelles.

2629

Par rapport aux systèmes z/OS virtualisés il offre une puissance e6t une sécurité inégalée.

Ces investissements démontrent la pérénité de ces technologies, en particulier du langage le plus utilisé dans le monde : COBOL acronyme de COmmun Business Oriented Language.

 

Bien sûr les technologies actuelles fonctionnent sur ces machines, Java, Websphere, SAP pour ne citer que les plus connues. Sous architecture classique ou Cloud.

Software Crisis 

En 1985, quand IBM a lancé son PC, on a cru à la fin des grands systèmes [Mainframes]

 

Cette croyance perdure toujours

L'évolution matérielle est due à la miniaturisation des transistors

(2 fois plus tous les deux ans, selon la Loi de Moore)

6

L'évolution logicielle, beaucoup plus complexe, s'avère donc très en retard ...

Ce phénomène se nomme "Software Crisis" et explique la pérénité de langages comme Fortran, Cobol, PL1, RPG.
 

cobol-mainframe-2-IMAGES-SITE-PLS-Capture d’écran 2017-10-14 à 06.47.51_edited.png
un gros ordinteur ibm maiframe z14 né ne avril 018

En France, environ 80 sites Mainframe assurent plus de 13% du PIB national

COBOL, c'est :

  • 220 millards de lignes de code dans le monde,
    en augmentation de 5 milliars par an
    [Reuters, Gartner Group, IBM]

  • Deux fois plus de requètes par jour que Google 

  • Normalisé en 2014 [ISO 2014]

  • 300 instructions et clauses

  • Des centaines de jeunes formés chaque année

  • Deux millions de spécialistes dans le monde

Gratte-ciel

Pourquoi se former au Cobol ?

IMG_20160101_021008.jpg

​​

  • Référence professionnelle

  • Compétence pénurique

  • Typage de données standard
     

  • Structuration ("read-ahead" rule)
     

  • Opére de très grands comptes*
     

  • Codes à criticité élevée
     

  • Challenge de "modifier sans casser"